Thérapies énergétiques

Depuis la nuit des temps, les Hommes d’antan avaient conscience de  nos liens avec l’Univers. Des liens inaliénables, et ils le sont toujours, avec le Ciel et la Terre, les reliaient avec leur Divin. Ils étaient, Femmes et Hommes, parfaitement au courant des lois de l’énergie et ils les utilisaient au quotidien. Pourquoi tout cela s’est-il perdu? La réponse étant multifactorielle et complexe, je ne l’aborderait pas dans ce texte.
Plutôt que d’en ignorer l’usage, je vous propose de vous en inspirer pour votre bonheur et ainsi enrichir votre belle âme.

Ce respect de l’Ancien et du Moderne est encore plus d’actualité en ces temps de crise. “Crise” dans la langue des idéogrammes chinois signifie aussi “chance de changer, d’évoluer vers du neuf“. Profitons-en.

Il doit être évident que toutes les possibilités de la médecine énergétique ne figurent pas dans ces pages.

Voici quelques pensées allant du plus contemporain au plus lointain.

« L’homme n’est qu’un amas d’ondulation, de vibrations, de champs d’énergie, noyé dans un océan vibratoire. Selon son niveau de conscience, c’est-à-dire son taux de vibration, il va être sensible, et il va s’ouvrir à certains types d’énergie ; ceci fait il assimilera selon sa structure mentale, sa personnalité, et cela donnera la pensée. L’homme dira : « je pense ». »
Bernard Woestelandt in « de l’homme-cancer à l’homme-dieu »

« Le monde est un livre dont chaque pas nous ouvre une page. »
Alphonse Lamartine

« La Vie est née de la radiation
La vie est entretenue par la radiation
La Vie est supprimée par tout déséquilibre oscillatoire. »
Georges Lakhovsky

« Nous ne devons pas croire une chose simplement parce qu’elle est dite, ni souscrire aux traditions uniquement parce qu’elles descendent de l’antiquité, ni des écrits des sages parce qu’il furent écrits par des sages. Nous ne devons accepter que ce qui reçoit l’approbation de notre conscience ; c’est pourquoi je vous ai appris à croire seulement lorsque vous aurez senti ce qu’on vous propose, dans votre conscience intérieure. Après quoi servez-vous largement. »
Bouddha