BIORÉSONANCE

Le système de soins MORA

La thérapie fréquentielle grâce aux champs électromagnétiques: médecine d’hier et de demain?

Publié par wikistrike.com sur 26 Août 2022, 20:50pm. Catégories : #Santé – psychologie, #Science – technologie – web – recherche. Nathalie Souvorov-Robert pour WikiStrike

Professeur Montagnier (18 août 1932 – 8 février 2022). Biologiste virologue français.

«Tout est énergie » (Albert Einstein).

De nombreux précurseurs de progrès ont été décriés dans un premier temps avant d’être reconnus, l’histoire se répète depuis des siècles et, en ce qui concerne l’étude des ondes, d’Albert Einstein au professeur et prix Nobel de médecine, Luc Montagnier, cette affirmation prouve sa véracité.

Tout dans l’univers a une fréquence de résonance. Une analyse de la fréquence des plantes, plantes développées pendant plus de 2,5 milliards d’années, combinée avec notamment les travaux de Raymond Rife sur les fréquences, entre autres, des bactéries et des virus pourrait être une réponse aux défis médicaux actuels et semble en tout cas être une piste à explorer aux côtés d’autres vecteurs de fréquences.

En effet, il existe différentes façons d’introduire une fréquence dans notre organisme : par la nourriture que nous mangeons, par un générateur de fréquence, par des diapasons, de la musique,… mais aussi par les huiles essentielles issues de la distillation des plantes aromatiques.

La crise du COVID-19 et, plus récemment, les cas de variole du singe au regard des séquelles et effets négatifs secondaires des vaccins occidentaux, ont remis en lumière ces thérapies médicales en sommeil depuis plusieurs décennies.

I – Un peu d’histoire

Se soigner par les plantes est aussi vieux que la civilisation et remonte à la préhistoire. Les premiers textes gravés relatant des propriétés des plantes datent de 5000 ans à Sumer et 4700 ans en Chine.

Il y a des milliers d’années, les Chinois ont inscrit les flux d’énergie invisibles au cœur de leur médecine traditionnelle reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). De même, les médecins comme Hippocrate (Vème siècle avant JC) ont porté leur attention aux « canaux d’énergie » pour optimiser la santé de leurs patients et disciples.

Cette pratique a été petit à petit oubliée pour renaître au début du XXème siècle notamment grâce aux travaux de Nikola Tesla, George Lakhovsky et Raymond Rife sur la médecine électromagnétique.

A part en URSS où les recherches scientifiques ont continué, cette médecine est de nouveau tombée dans l’oubli balayée par la révolution pharmacologique. A la chute du mur de Berlin en 1989, les Occidentaux ont recommencé à s’intéresser ponctuellement aux « ondes qui soignent ».

Plus récemment, le professeur Luc Montagnier avait axé ses travaux sur la mémoire de l’eau et sur la médecine énergétique à travers les champs électromagnétiques.

Logiquement, les analyses du professeur Montagnier et celles notamment de Raymond Rife se recoupent en partie avec des études sur les virus, bactéries, toxines, champignons, parasites qui auraient tous une fréquence bien spécifique.

II – Les huiles essentielles, vecteurs de fréquences

Chacune des huiles aromatiques contenues dans une plante a une fréquence de résonance. En introduisant à tout élément sa propre fréquence de résonance, il se trouve détruit en implosant. La distillation des plantes aromatiques, selon la thérapie fréquentielle, en générant des huiles essentielles peut permettre à celles-ci de détruire un élément pathogène si leurs fréquences sont similaires.

Une huile essentielle possède plusieurs fréquences différentes et peut donc s’attaquer à divers agents pathogènes suite à un diagnostic via notamment la kinésiologie.

III – COVID-19 et médecine par les ondes

Selon la thérapie fréquentielle, les maladies et vaccins sont réversibles naturellement.

D’après les études récentes de John Millward, tous les cas positifs de Covid-19 et les personnes vaccinées avec les vaccins en Europe sont infectées de protéines Spike qui peuvent, d’après lui, être brisées grâce aux fréquences. Cette réponse à la protéine Spike est un espoir, de nombreux spécialistes ayant mis en garde contre le danger de cette protéine bien que ce débat soit controversé.

La méthode électromagnétique semble également s’appliquer au syndrome de Guillain-Barré qui serait lié parfois à la vaccination. En effet, selon l’Agence américaine du médicament (FDA), le vaccin contre le COVID-19 entraînerait un « risque accru » de développer cette maladie neurologique rare.

Face au désarroi de la population et au scandale sanitaire possible lié au Covid-19, la thérapie fréquentielle pourrait se vulgariser, les recherches et application s’étendre.

Conclusion

« Tout est énergie et cela résume tout. Mettez-vous sur la fréquence de la réalité que vous voulez obtenir et vous ne pourrez qu’obtenir cette réalité. Il ne peut en être autrement. Ce n’est pas de la philosophie. C’est de la physique. » (Albert Einstein).

La nature semble être une réponse possible aux nombreux maux actuels, n’en déplaisent à certains. Il est peut être temps de se replonger dans notre passé pour trouver les solutions de demain.

Nathalie Souvorov-Robert pour WikiStrike

Principales sources :
Cathy Lorio / John Millward (essentialoiltherapy.org)
Xavier Bazin pour FranceSoir

Bien comprendre la différence entre la biorésonance selon le système Mora et la biorésonance quantique NLS

Le Système MORA a été mis au point par Franz MORELL, médecin et Erik RASCHE, ingénieur il y a plus de 40 ans. C’est un système de Biorésonance endogène utilisant les ondes véhiculées par les méridiens.

La Biorésonance avec l’appareil MORA s’inscrit dans les méthodes de biophysique médicale fondée sur l‘analyse et la correction des oscillations électromagnétiques propre au patient, captées au travers des méridiens et points d’acupuncture du patient lui-même. Il ne communique donc pas par un courant électrique mais par des ondes.

L’appareil MORA capte les signaux physiologiques et les signaux pathologiques du patient pour les lui restituer après correction par opposition de phase (= inversion de phase) et amplification. Le traitement du patient se fait donc par ses propres signaux électromagnétiques inversés et/ou amplifiés. Ce mode de traitement se différencie donc de celui des appareils NLS.

Les appareils selon le Système MORA comportent aussi un deuxième appareil, l’organomètre du Dr Voll, permettant de tester le patient via les mesures de conductivité cutanées des points d’acupuncture situés principalement au bord des ongles. La technique très perfectionnée d’aujourd’hui permet le couplage avec une trousse de tests informatisés contenant plus de 7’000 remèdes.

Concernant le système de biorésonance quantique, consultez le chapitre dans le même onglet.

Concernant le système de l’organométrie du Dr Voll, consultez le chapitre dans le même onglet.

Thérapies anticovid. Que faire?

L’appareil de biorésonance de dernière génération possède des programmes de détection et de traitement des virus covid. Comme l’appareil recherche les signaux, il est capable de s’adapter à toutes les variantes passées, présentes et futures des virus, des bactéries et autres parasites. Ces thérapies sont aussi valables pour la prévention et le nettoyage régulier des protéines spyke qui nous contaminent en permanence.

Cette thérapie est très efficace sur les infections virales aiguës et chroniques.

Il va sans-dire que cette efficacité est en action aussi pour tous les autres virus et bactéries existant.

Le nettoyage correct et efficace es effets secondaires légers ou importants provoqués par les vaxxins à ARN peut se faire mais accompagné d’homéopathie spécifique à rechercher selon le terrain et la symptomatologie. La prise des dilutions homéopathiques ordinaires est très insuffisante.

Seule quelques consultations régulières personnalisées pourront vous aider. La médecine classique ne peut rien pour corriger votre terrain. Les médicaments chimiques peuvent gommer (provisoirement?) vos symptômes mais en aucuns cas corriger votre état général. Au contraire, ils vont l’aggraver.

Me contacter.

Le langage intercellulaire

Le système MORA permet d’obtenir des résultats spectaculaires là où d’autres techniques thérapeutiques ont échoué. Les systèmes oscillatoires ont une fonction vitale pour rester en bonne santé. Ils assurent en permanence la coordination entre les cellules. L’appareil MORA capte les perturbations et les transforme en oscillations correctrices. Mis au point, il y a 20 ans par le Dr F Morell et l’ingénieur en électronique Rasche, grâce aux résultats acquis par des chercheurs et savants (F.A. Popp, W. Ludwig) travaillant dans le domaine du vivant, l’appareil MORA a pour fonction d’éliminer les oscillations pathologiques par le système d’inversion de phase ondulatoire et de renforcer les oscillations physiologiques.

Bibliographie
Eckart Herrmann et Michaël Galle. Étude rétrospective d’une patientèle de cabinet médical concernant l’efficacité du traitement par biorésonance MORA chez des patients souffrant d’allergies, de douleurs, de pathologies infectieuses résistantes aux thérapies conventionnelles.
traduction française    version originale anglaise
Une importante bibliographie figure dans cette étude

Les possibilités du système Mora

Le système MORA permet d’obtenir des résultats spectaculaires là où d’autres techniques thérapeutiques ont échoué ou auraient réclamé des durées de traitement extrêmement longues. Presque toutes les pathologies peuvent bénéficier du système MORA. Pour exemple, il faut citer les allergies, les diverses infections chroniques, les arthroses et arthrites, les blessures sportives ou non, les cicatrices, les états dépressifs, les troubles digestifs de toute nature, les eczémas, l’excès de cholestérol, les douleurs dorsales, les troubles féminins, la spasmophilie, etc…. Il y a des cas où le système MORA est le seul qui apporte une amélioration ou un soulagement complet au patient.

Le système de biorésonance MORA remet en fonction les capacités innées de nutrition (captation et assimilation des macro- et micro-nutriments) et de dépurations cellulaires donc organiques (la detox de nettoyage). Ces fonctions sont vitales pour une santé idéale. 

Le système MORA complète très favorablement toutes autres thérapies, ordonnées ou non par votre médecin, telles que la médication chimique, la physiothérapie, l’ostéopathie, l’homéopathie, l’acupuncture. etc.,

Elle agit à un niveau totalement différent et réalise un système thérapeutique holistique. c’est-à-dire qui prend en compte la totalité de vos besoins énergétiques. La thérapie selon le système MORA a aussi d’autres avantages, comme vous aider à supporter ou à éliminer les restes d’un traitement mal conduit.

Les mécanismes de la vie et l’eau

En effet, les mécanismes des processus biochimiques de la vie sont régis par des signaux électromagnétiques. Grâce à des oscillations, produites par de très petites unités présentes dans chaque cellule de notre corps, une coordination intercellulaire et interorganique est assurée en permanence. Les oscillations électromagnétiques sont les forces les plus importantes dans la nature. On peut parler d’un langage intercellulaire. Ces « messages de Vie » sont générés et envoyés, reçus et transmis grâce à la substance qui compose la majeure partie de notre corps: l’eau. Cette eau qualitative dont beaucoup d’organismes contemporains manquent pour de nombreuses raisons (l’explication demanderait demandent plus de développements).

L’appareil MORA capte les signaux physiologiques et les signaux perturbateurs du patient, les transforme en oscillations correctrices grâce à des procédés électroniques de pointe puis les lui restitue. Le système MORA n’est pas une méthode mettant en œuvre des fréquences électromagnétiques ou électriques produites artificiellement. Le patient n’est en contact avec aucun courant électrique. Les câbles reliant le patient à l’appareil ne véhiculent que les signaux électromagnétiques émis par le patient lui-même et ceux qui lui sont restitués. Le maintien parfait de ces systèmes oscillatoires est une fonction vitale pour rester en santé. La complexité de ces systèmes d’informations peut être perturbée de nombreuses et diverses manières comme la prise de produits chimiques médicamenteux, d’hormones, de vaccins, ou l’usage de fours à micro ondes, de la 4G, de la 5G, du courant électrique, des écrans de télévision et d’ordinateurs, du bruit excessif ou des stress psychologiques, etc. Notre système de civilisation y pourvoit abondamment.

Les modifications des oscillations électromagnétiques régissant ces transferts d’informations induisent le mal être psychologique, des symptômes divers comme la spasmophilie, et enfin conduisent à des maladies somatiques ou psychologiques.

Pourquoi utiliser le système Mora

La permanence de votre traitement sera variable. Nous vivons tous dans un environnement très pollué par toutes sortes d’interférences visibles (carburants fossiles, produits chimiques médicamenteux, alimentaires, agrotechniques, etc., … ) et invisibles (téléphones portables, vaxxins à ARN, four à micro-ondes, géopathologies, courants électriques, radars et radiotéléphonie civils et militaires, écrans cathodiques de télévision et d’ordinateurs, bruits, stress, etc.). Comme toutes ces sources de pollutions sont aussi des systèmes d’ondes, non désirables dans ce cas, cette situation nous oblige à corriger sans cesse ces accumulations d’oscillations électromagnétiques pathologiques car elles débouchent toujours sur une maladie bénigne ou grave avec le temps. La répétition régulière. Cette thérapie est une vraie médecine préventive.
Il est parfois souhaitable de compléter la thérapie par d’autres méthodes comme la nutrition harmonieuse, les champs magnétiques thérapeutiques, les lasers à basse énergie (miltathérapie), l’homéopathie, la phytothérapie, l’aromathérapie, la sympathicothérapie, l’auriculothérapie, les élixirs floraux ou d’autres méthodes.