LHCP©

LIBÉRATION HOLOGRAPHIQUE DU COEUR-PÉRICARDE – LHCP©

Le péricarde est la barrière de protection du cœur

C’est le trait d’union entre le corps, l’âme et l’esprit. Ses cellules, comme toutes celles de nos organismes, possèdent :
□       Une mémoire
□       Une conscience
□       La possibilité de se dilater ou de se rétracter (la manifestation de la vie)

Les causes de dysfonctions du péricarde

Les peurs.

Elles provoquent une rétractation cellulaire induisant une rétractation, un changement de direction de l’énergie de la Vie.  Ainsi peuvent apparaître n’importe quel type de symptomatologies et/ou de pathologies. L’origine est donc toujours énergétique et émotionnelle.
D’autres chercheurs, comme le Dr Edward Bach ou le Dr Gerd Hammer ou les médecins antiques l’avait bien compris.

La Vie

La Vie anime la cellule. Le mot « anima » qui signifie l’âme vient du mot animer qui signifie mouvement. Ce qui anime notre cellule pourrait donc être décrit par plusieurs mots : la Vie, le mouvement, ou l’âme. D’autres mots décrivent ce qui fait bouger nos cellules pour l’éclairer sous un autre angle : l’Énergie, Dieu, l’Amour, la Joie. Dieu serait l’intelligence qui a pour fonction de faire régner l’harmonie dans notre corps, c’est-à-dire la santé.

Tout ce qui est vivant et qui bouge serait donc une expression de la Vie, c’est-à-dire de Dieu. Telle serait notre véritable identité.

Ayant suivi toute la formation de la méthode dispensée par Jean-Pierre Chamodot et obtenu son diplôme, je suis à même de pratiquer la LHCP, Libération Holographique du Cœur-Péricarde. Créée  par Jean-Pierre Chamodot, la « Libération Holographique du Cœur-Péricarde » (LHCP) est le résultat des nombreux enseignements qu’il a reçus d’êtres exceptionnels, de sa longue expérience professionnelle et de ses propres recherches.

Jean-Pierre Chamodot se différencie des écoles d’ostéopathie, par son approche microscopique, cellulaire, de l’être humain. Cette approche permet de mieux comprendre des questionnements comme : “Qui soigne qui ? Qu’est ce que la maladie ? La santé ? Comment rétablir la santé ? Comment ouvrir nos cellules pour libérer l’âme, la Vie, l’Amour et la Joie? Comment goûter au bien-être, et à l’autonomie ? Avec quels outils ?”
Savoir qu’une âme (immortelle, omnisciente, omnipotente) aide une âme permet d’accéder aux outils de l’âme, et d’avoir des possibles tout autres comme l’accès à l’information (libération des mémoires), et l’action thérapeutique (efficacité du verbe créateur, de l’amour et de la gratitude).

Quand “l’âme agit”, elle créé “la magie”.

Jean-Pierre Chamodot reconnaît également, sur le plan macroscopique par son approche anatomique, le rôle premier des impacts émotionnels sur le “cœur-péricarde”. Le péricarde est une enveloppe qui contient et protège le cœur et les racines des gros vaisseaux sanguins. La moindre réaction du péricarde aux émotions affecte directement l’ensemble de notre organisme. C’est une clé majeure pour comprendre l’installation de la maladie psychosomatique, cause de la quasi totalité des installations de pathologies. Leur solution découle de ce qui précède. Harmoniser le péricarde permet également de libérer et reconnecter Corps, Âme et Esprit, et ainsi ouvrir, équilibrer tous les chakras.

Avec sa compréhension de la structure holographique du corps humain, Jean-Pierre Chamodot donne à la « Libération Holographique du cœur-péricarde » deux atouts majeurs :
• Chaque point du corps étant l’expression du corps tout entier (et non pas de ce point), et pour qu’un point du corps soit en parfaite harmonie, il est nécessaire de soigner le corps tout entier. D’où la nécessité d’harmoniser toutes les lésions (osseuses, organiques, péricardiques) et toutes les cellules en une séance. Aujourd’hui, il devient possible d’aller dans cette direction, grâce aux outils de l’Âme.
• Les tests des épaules et des hanches permettront de vérifier l’efficacité de chaque action thérapeutique en cours de protocole et la qualité de l’harmonisation en fin de séance.

Cet outil thérapeutique du 3ème millénaire est également une clé pour effectuer le passage d’un fonctionnement orthosympathique/de stress (dont nous sommes prisonniers) à un fonctionnement parasympathique/de relaxation que nous recherchons toutes et tous. On peut aussi dire que c’est le passage de la Survie à la Vie, de la Guerre à l’Amour, de la Peur à la Joie, de la Maladie à la Santé. L’enjeu est de retrouver notre véritable identité, et notre souveraineté pour créer une réalité toute autre.

Ce sont des points de vue que je partage complètement.

La cellule

Qui sommes-nous ?

Une cellule vivante observée au microscope bouge. Une cellule morte ne bouge pas.

Question : « Qu’est-ce qui fait bouger la cellule ? »  

Réponse : « La Vie ».

La Vie anime la cellule. Le mot « anima » qui signifie l’âme vient du mot animer qui signifie mouvement. Ce qui anime notre cellule pourrait donc être décrit par plusieurs mots : la Vie, le mouvement, ou l’âme. D’autres mots décrivent ce qui fait bouger nos cellules pour l’éclairer sous un autre angle : l’Énergie, Dieu, l’Amour, la Joie. Dieu serait l’intelligence qui a pour fonction de faire régner l’harmonie dans notre corps, c’est-à-dire la santé.

Tout ce qui est vivant et qui bouge serait donc une expression de la Vie, c’est-à-dire de Dieu. Telle serait notre véritable identité.

Ayant suivi toute la formation de la méthode dispensée par Jean-Pierre Chamodot et obtenu son diplôme, je suis à même de pratiquer la LHCP, Libération Holographique du Cœur-Péricarde. Créée  par Jean-Pierre Chamodot, la « Libération Holographique du Cœur-Péricarde » (LHCP) est le résultat des nombreux enseignements qu’il a reçus d’êtres exceptionnels, de sa longue expérience professionnelle et de ses propres recherches.

Jean-Pierre Chamodot se différencie des écoles d’ostéopathie, par son approche microscopique, cellulaire, de l’être humain. Cette approche permet de mieux comprendre des questionnements comme : “Qui soigne qui ? Qu’est ce que la maladie ? La santé ? Comment rétablir la santé ? Comment ouvrir nos cellules pour libérer l’âme, la Vie, l’Amour et la Joie? Comment goûter au bien-être, et à l’autonomie ? Avec quels outils ?”
Savoir qu’une âme (immortelle, omnisciente, omnipotente) aide une âme permet d’accéder aux outils de l’âme, et d’avoir des possibles tout autres comme l’accès à l’information (libération des mémoires), et l’action thérapeutique (efficacité du verbe créateur, de l’amour et de la gratitude).

Quand “l’âme agit”, elle créé “la magie”.

Jean-Pierre Chamodot reconnaît également, sur le plan macroscopique par son approche anatomique, le rôle premier des impacts émotionnels sur le “cœur-péricarde”. Le péricarde est une enveloppe qui contient et protège le cœur et les racines des gros vaisseaux sanguins. La moindre réaction du péricarde aux émotions affecte directement l’ensemble de notre organisme. C’est une clé majeure pour comprendre l’installation de la maladie psychosomatique, cause de la quasi totalité des installations de pathologies. Leur solution découle de ce qui précède. Harmoniser le péricarde permet également de libérer et reconnecter Corps, Âme et Esprit, et ainsi ouvrir, équilibrer tous les chakras.

Avec sa compréhension de la structure holographique du corps humain, Jean-Pierre Chamodot donne à la « Libération Holographique du cœur-péricarde » deux atouts majeurs :
• Chaque point du corps étant l’expression du corps tout entier (et non pas de ce point), et pour qu’un point du corps soit en parfaite harmonie, il est nécessaire de soigner le corps tout entier. D’où la nécessité d’harmoniser toutes les lésions (osseuses, organiques, péricardiques) et toutes les cellules en une séance. Aujourd’hui, il devient possible d’aller dans cette direction, grâce aux outils de l’Âme.
• Les tests des épaules et des hanches permettront de vérifier l’efficacité de chaque action thérapeutique en cours de protocole et la qualité de l’harmonisation en fin de séance.

Cet outil thérapeutique du 3ème millénaire est également une clé pour effectuer le passage d’un fonctionnement orthosympathique/de stress (dont nous sommes prisonniers) à un fonctionnement parasympathique/de relaxation que nous recherchons toutes et tous. On peut aussi dire que c’est le passage de la Survie à la Vie, de la Guerre à l’Amour, de la Peur à la Joie, de la Maladie à la Santé. L’enjeu est de retrouver notre véritable identité, et notre souveraineté pour créer une réalité toute autre.

Ce sont des points de vue que je partage complètement.

Les causes

Les causes de dysfonctions du péricarde sont essentiellement nos peurs. Elle provoque une rétractation cellulaire induisant une rétractation, un changement de direction de l’énergie de la Vie. Ainsi peuvent apparaître n’importe quel type de symptomatologies et/ou de pathologies. L’origine est donc toujours énergétique et émotionnelle.

D’autres chercheurs, comme le Dr Edward Bach, le Dr Gerd Hammer ou les médecins de la Chine Antique l’avait bien compris.

Et dire que la médecine dite classique ne s’occupe (quasiment) jamais de cet organe qui a des répercussions si importantes pour notre bonheur, notre santé et notre bien-être.

Les fonctions

Le péricarde est la barrière de protection du cœur. Quand on vit pleinement on vibre… sinon on ne fait que survivre… En résumé, quand le cœur va. Tout va…

Les fonctions du péricarde sont :
□ Protection et soutien du cœur
□ Empêcher le cœur de trop se dilater
□ Protection traumatique
□ Protection en cas d’hyperpression
□ Protection émotionnelle : il est son gardien, son bouclier

L’état du cœur a des répercussions sur :
□ L’activité mentale y compris les émotions
□ La conscience
□ La mémoire
□ La pensée
□ Le sommeil

Corps et âme

C’est le trait d’union entre le corps, l’âme et l’esprit. Ses cellules possèdent, comme toutes celles de nos organismes:
□ Une mémoire
□ Une conscience
□ La possibilité de se dilater ou de se rétracter (la manifestation de la vie)

En médecine chinoise, le méridien du péricarde s’appelle « le maître cœur ».
□ Le cœur est l’empereur. L’activité mentale et la conscience « résident » dans le cœur
□ Le maître du cœur/péricarde est l’ambassadeur

Ses fonctions sont de :
□ Gouverner le sang
□ Abriter l’esprit
□ La conscience
□ La mémoire
□ Les pensées
□ Le sommeil
□ Les émotions
□ La joie
□ Le bonheur

 

La santé

C’est le trait d’union entre le corps, l’âme et l’esprit. Ses cellules possèdent, comme toutes celles de nos organismes:
□ Une mémoire
□ Une conscience
□ La possibilité de se dilater ou de se rétracter (la manifestation de la vie)

En médecine chinoise, le méridien du péricarde s’appelle « le maître cœur ».
□ Le cœur est l’empereur. L’activité mentale et la conscience « résident » dans le cœur
□ Le maître du cœur/péricarde est l’ambassadeur

Ses fonctions sont de :
□ Gouverner le sang
□ Abriter l’esprit
□ La conscience
□ La mémoire
□ Les pensées
□ Le sommeil
□ Les émotions
□ La joie
□ Le bonheur

Dysfonctions

Quand notre péricarde / maître du cœur est libre, nous sommes naturellement enclins à :
□ La solidarité
□ La compassion
□ L’amitié
□ Le respect
□ La joie

… En somme à l’amour

Si des dysfonctions du péricarde sont présentes, elles entraînent des troubles :
□ cardio-vasculaires
□ hématologiques
□ digestifs
□ respiratoires
□ musculo-squelettiques
□ hormonaux
□ immunitaires
□ lymphatiques
□ posturaux
□ visuels
□ auditifs
□ de l’occlusion
□ crâniens
□ neurologiques
□ comportementaux
□ du sommeil

La gentillesse dans les mots suscite la confiance.
La gentillesse dans la pensée crée la profondeur.
La gentillesse dans les actes engendre l’amour.
Lao-Tseu

« Ce que je crains n’est rien : c’est ma propre peur qui lui donne existence »
Alain

« Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point »
Blaise Pascal

« C’est sans issue dit, la Raison.
C’est risqué dit, l’Expérience.
C’est sans issue dit, la Raison.
Essayons, murmure le Cœur.»

William Artur Ward
(écrivain américain, 1921-1994)

Mais les humains ont abandonné le cœur, symboliquement parlant, ils cherchent le pouvoir. Et comme l’argent donne beaucoup de pouvoir, ils font tout pour en gagner le plus possible, sans considération de ce qu’ils font subir aux autres, et leur cœur s’endurcit. Ils cherchent aussi le savoir, mais comme leur but n’est pas désintéressé, ce savoir ne sert qu’à les égarer. C’est pourquoi ils ne sont pas heureux. Ils sont certainement plus puissants et plus instruits, mais ils ne sont pas heureux. Pour être heureux, ils doivent revenir vers les qualités du cœur : la bonté, la douceur, la générosité, le pardon… »                    O.M. AÏVANHOV