SYMPATHICOTHÉRAPIE

PRÉAMBULE
Le nez est, avec les oreilles, un organe qui dépasse. Cela se voit comme... le nez au milieu du visage. Le nez renseigne sur le tempérament et la manière dont la vie est appréhendée: finesse, subtilité, esprit terrien ou jouissif, etc. Ce n'est donc pas simplement un organe utilisé pour se moucher, bruyamment ou pas. Voici quelques dictions :
- On se trouve nez à nez avec quelqu'un
- On montre le bout de son nez
- On met le nez dehors
- On a le nez en l'air
- Avoir du nez
- Mettre le nez dans ses affaires... ou celles des autres

Le nez est le lieu de bien des misères et son hygiène est primordiale. Le but de l'hygiène nasale est de :
- être bien dans sa peau
- favoriser son métabolisme, ses éliminations
- bien dormir, bien se régénérer
- éviter les rhumes et autres infections

HISTORIQUE
Née probablement en Extrême-Orient (Tibet), elle est utilisée probablement depuis toujours (pour référence: les pratiques de tribus s'ornant le nez de bâton de bois (Amérique du Sud), des anneaux (Afrique) ou de diamants (Inde). Tabac à priser. En Égypte: "Honore ta narine" est inscrit au dessus de bas-reliefs représentant des stimulations nasales avec des bâtonnets. Hippocrate pratiquait les excitations nasales.
A la fin du siècle dernier, W. Fliess observe la guérison de maladies génitales par des touches nasales. Durant la période de 1920 à 1940, Pierre Bonnier, médecin ORL observa que de nombreuses affections organiques et psychosomatiques pouvaient être guéries ou améliorées par des cautérisations de la muqueuse nasale. Son ouvrage "la centrothérapie" fût acheté‚ pour être brûlé. Klotz-Guérard, disciple de Bonnier édita un cartographie et plusieurs ouvrages techniques (1930). Louis Leprince, médecin français, mit en relief l'approche énergétique de la méthode.
Gillet de Lyon s'installa à Monaco à cause des difficultés. Depuis les années 1980, Bobin D. a établi une cartographie des fosses nasales et formé de nombreux praticiens.

DÉFINITION
La sympathicothérapie est une méthode thérapeutique utilisant les zones réflexogènes endonasales (à l'intérieur du nez) pour corriger les déséquilibres du système neurovégétatif. Ces troubles sont le berceau des maladies dites fonctionnelles dont l'évolution doit être stoppée précocement afin d'enrayer l'apparition des troubles lésionnels plus ou moins graves et d'apparition plus tardive. Elle s'apparente aux autres méthodes réflexogènes. Cette méthode s'intègre parfaitement dans l'arsenal thérapeutique des médecines douces permettant des résultats rapides, non iatrogènes, obtenus sans réactions douloureuses. Elle autorise dans de nombreuses pathologies l'élimination de certains traitements allopathiques (médicaments chimiques) de longue durée.
Sa grande efficacité est liée notamment à l'énorme densité des fibres sensitives neurovégétatives (orthosympathiques et parasympathiques). Il faut mentionner également le rôle énergétique essentiel des fosses nasales.

POUR QUELLES INDICATIONS
La sympathicothérapie réalise le traitement d'élection de toutes les pathologies liées au STRESS et particulièrement: les insomnies, les migraines, les angoisses. les dépressions nerveuses, les troubles digestifs, les troubles génitaux, l'intoxication tabagique, la spasmophilie, etc. .

AFFECTIONS DES VOIES RESPIRATOIRES
sinusites, rhinites, anosmie, asthme, rhume des foins, bourdonnements et sifflements d'oreilles, syndrome de Ménière

AFFECTIONS NEUROLOGIQUES
névralgies du trijumeau, névralgie cervico-brachiale,parfois névralgie sciatique

AFFECTIONS CIRCULATOIRES
artérite, jambes lourdes, maladies de Raynaud, hypertension artérielle, varices, hémorroïdes

AFFECTION DIGESTIVES
gastrites, indigestions chroniques, brûlures d'estomac, colites, constipation, troubles hépatovésiculaires

AFFECTIONS DE LA VESSIE
énurésie (enfants, post-partum, psy), incontinence

AFFECTIONS ENDOCRINIENNES
obésité (lipolyse), boulimie, douleurs menstruelles, arrêt des règles, diabète parfois

AFFECTIONS DIVERSES
insomnie, anxiété, angoisse, migraines, céphalées, spasmophilies, dystonies neurovégétatives, impuissance, frigidité, vaginisme, "boule dans la gorge",prurits et eczémas divers, parfois psoriasis

TOXICOMANIES
tabac, médicaments (anxiolytiques, neuroleptiques)

 

Retour à l'accueil