LA MÉDECINE QUANTIQUE - Physioscan - Métathérapie

La Vie est née de la radiation
La Vie est entretenue par la radiation
La Vie est supprimée par tout déséquilibre oscillatoire
                                                                                              Georges Lakhovsky

La vie est faite d'ondes d'oscillations. La médecine russe l'a découvert depuis quelques décennies et nous l'apporte depuis peu. On appelle ces nouvelles thérapies, "la médecine quantiques". Quantiques car cela concerne les électrons de la matière. Ceux-là  même qui sont l'expression de la relation matière-énergie. Ce type de thérapie présente de nombreux avantages comme par exemple de nous dispenser d'absorber des molécules toxiques ou de remonter à la cause de nos maux et mal-être.

Voici un présentation extraite du site officiel physioscan et des thérapies alternatives http://www.therapiesquantiques.fr/index.php?lng=fr. Les textes suivants sont extraits de ce site.
Le PhysioScan - Principes

 30.jpg

Le Physioscan® fonctionne sur le principe d'un récepteur de fréquence permettant l'écoute des émissions de tous nos organes, tissus ou cellules.

 schema descriptif

 DEFINITION DU PHYSIOSCAN
Le Physioscan est un décodeur-analyseur qui détaille l'énergie des tissus - organes du corps et qui est basé sur un biofeedback de l’information cellulaire. Il s’agit d’une technologie de «bilan global de santé» la plus avancée qui soit actuellement disponible en ce début de 21ème siècle. Cet appareil peut être considéré comme l'accomplissement le plus remarquable et le plus avantageux parmi les approches scientifiques modernes.

PRINCIPE
L'interface fonctionne par l'intermédiaire de collecteurs magnétiques montés sur un casque d’oreilles et d’un rayon soft-laser dirigés sur le front.
Le Physioscan est un remarquable dispositif pour mesurer le potentiel d'énergie d'un organe avant et immédiatement après une thérapie telle que remèdes homéopathiques, acupuncture, Chromostim, MIL-thérapie, etc.
Il n'y a aucune limite quant au nombre d'essais réalisés le même jour. La prise des données est rapide. L’évaluation d'un organe ne prend que quelques secondes.
Selon les résultats obtenus, une (ou plusieurs) pathologie est suggérée. De plus, il existe une fonction pour créer ou moduler un remède adapté.
L’appareil est basé sur l'analyse spectrale des vortex de champs magnétiques dans les tissus vivants. Plusieurs expériences confirment un rapport étroit entre les vortex de champs magnétiques et les systèmes biologiques.
Ces champs agissent à titre d'interaction intracellulaire par l’intermédiaire d’un transfert d’informations.
 

CHAMP D’INTERVENTION
Important: Le traitement mis en œuvre par le Physioscan ne remplacera en aucun cas un traitement médical prescrit par le médecin. Au contraire, nous agirons sur le terrain de façon à optimiser ce traitement médical, dans le but d’apporter au patient le maximum de chance de retrouver le terrain de la santé.

FONCTIONNEMENT
L'équipement Physioscan est tout à fait unique et n'a aucun équivalent dans le monde.
Comment les systèmes biologiques peuvent-ils identifier et isoler l'information nécessaire du«bruit de fond» et de quelle façon les communications intracellulaires se produisent-elles ?
Les recherches sur les champs d'énergie autour des végétaux et des animaux arrivent à la conclusion qu’il existe un «vortex de champ magnétique» de basse fréquence et de très faible intensité autour des systèmes vivants. Depuis longtemps, ce phénomène est connu et expliqué dans l’ayurvéda et dans la médecine traditionnelle chinoise.
Appliqués à la logique quantique, les principes de la «théorie de l’entropie» se justifient suffisamment pour déclarer qu'un organe vivant, en phase de pathologie, présente un état instable (dit métastable) qui le rend plus susceptible à sa destruction.
L’appareil Physioscan fonctionne selon le principe d'amplification du signal initial avec une désintégration des systèmes métastables impliqués. Il présente un système d’oscillateurs électroniques résonant sur la longueur d'onde du rayonnement électromagnétique (dont l'énergie est équivalente à l'énergie de décomposition) sans altérer les liens dominants qui maintiennent l'organisation structurelle de l'organisme étudié.
Les champs magnétiques des courants moléculaires, affectés par les champs externes induits, perdent leur orientation initiale, causant un désalignement des structures de rotation des électrons «délocalisés» au centre des neurones corticaux ; cela provoque ainsi une instabilité de leur état (devenu métastable) dont la désintégration agit en tant qu'amplificateur du signal.
Le Physioscan émet une activité bioélectrique préréglée des neurones corticaux. Ainsi, il devient possible d'amplifier sélectivement des signaux à peine perceptibles dans le bruit de fond, puis de les isoler et d’en décoder l'information qu'ils contiennent.
 

PREMIERE ANALYSE :
DETERMINER LE DEGRE DE FATIGUE ET DE TENSION DES ORGANES

VUES-ECRAN-FR-PHYSIOSCAN02.gif

Le Physioscan permet d’analyser 250 fonctions d’organes, coupes d’organes ou tissus. Le logiciel présente une imagerie fixe sous forme 2D / 3D, exemples : 
On peut choisir ceux que l’on souhaite analyser ou bien on peut laisser le programme choisir en fonction de l’anamnèse mentionnée par le praticien.
Le Physioscan affiche une représentation graphique de l'organe ou des tissus en couleurs sur l'écran de l'ordinateur.
Des symboles colorés (en échelle de 1 à 6) montrent le degré de tension et l’endroit précis du déséquilibre fonctionnel de l’organe.
Le Physioscan présente un nouveau programme d'homéostasie hyper performant. Chaque organe et chaque cellule ont leurs propres spectres de fréquences, lesquels sont stockés dans la mémoire de l'ordinateur et peuvent être affichés à l'écran sous forme d’un graphique qui présente les conditions de l'information échangée entre l'organe (tissu) et son environnement. 
Explication des symboles :011.jpg
 

Évaluation graduée des résultats :  

DEUXIEME ANALYSE :
DÉTERMINER POUR CHAQUE ORGANE LES CORRÉLATIONS AVEC LES FRÉQUENCES PATHOLOGIQUES

analyse foie

Pour l’analyse de chaque organe, un graphique présente deux courbes :

014.jpg

Plus l’écart entre ces deux courbes est important et plus le problème est avéré. Dans la base de donnée, chaque pathologie (allergies, micro-organismes, etc.) possède ses propres courbes de fréquences. Aussi le PHYSIO-SCAN met en corrélation les courbes obtenues avec celles en mémoire. De sorte que le praticien peut observer le degré (en pourcentage) de stress ou d’altération fonctionnelle d’un organe en correspondance avec telle ou telle pathologie ! L'image ci-dessus montre la recherche sur un organe, recherche basée sur la cause d'une lecture d'énergie faible. Des valeurs inférieures à 0,5 peuvent être considérées comme indiquant une pathologie. Dans le cas présenté, la valeur la plus basse est à 0,313 , ce qui correspond à la présence d'un adénovirus.

L'organe peut également être vérifié par rapport aux causes énumérées dans la fenêtre (à gauche du graphique) :

  
* préparations organiques
  * homéostasie biochimique
  * morphopathologie

  * formes nosologiques
  * micro-organismes et parasites
  * allopathie
  * homéopathie

  * phytothérapie
  * compléments alimentaires
  * allergènes

TROISIÈME ANALYSE :
DÉTERMINER LE DEGRÉ DE LA PATHOLOGIE

pathos023.jpg

Afin de définir le secteur pathologique d’un organe, il existe un moyen de localiser sa niche. Une percée a été faite dans le développement des informations pour la correction du déséquilibre de l’homéostasie dans le corps ainsi que pour la neutralisation d’agents pathologiques environnementaux et/ou infectieux. Chaque processus pathologique possède également son propre graphique spécifique. Dans la mémoire de l'ordinateur, plusieurs processus pathologiques sont sauvegardés à divers degrés de pathogénicité, d'âge, de sexe (ainsi que d'autres variations).Après lecture des caractéristiques fréquentielles de l'objet biologique, l’outil de recherche peut comparer leur degré de similitude spectrale aux diverses références (tissu sain, tissu pathologique, agent infectieux) et définir le mécanisme pathologique le plus pertinent ou une tendance vers son étiologie. Il est alors possible d'établir le remède le mieux adapté ou toute autre forme de thérapie. D’après les règles en «chromocinétique» quantique, l’image représente les valeurs d'entropie de n'importe quel organe sur l’échelle spectrale des couleurs, lesquelles varieront du jaune clair (valeur minimale d'entropie), à l’orange, au rouge puis au brun et enfin au noir (valeur maximale d'entropie). Il est possible d’extraire un certain nombre d'états stationnaires correspondant à un certain potentiel d'entropie et d'agir sélectivement avec le spectre du rayonnement électromagnétique. Les marques colorées localisées sur l'image de l'organe, permettent au praticien de déterminer l'emplacement du processus pathologique.En comparant la gamme chromatique des symboles et de leur emplacement sur l'organe, il est possible d’observer l’évolution du processus d’altération des structures anatomo-physiologiques et de réaliser ainsi un véritable bilan de santé.

Sept degrés d’entropie peuvent être observés :
    1 - Informationnel, mémoire, antécédents
    2 - Mise en route du processus
    3 - La structure énergétique est perturbée
    4 - Le processus devient (dys)fonctionnel
    5 - Le processus devient structurel (altération)
    6 & 7 - Le processus s’emballe : il est temps d’agir et de traiter

 

TEST DES PRODUITS THÉRAPEUTIQUES:

Le Physioscan permet de tester plus de 2.000 spécialités contenues dans sa base (phyto, homéo, organo, …).
De plus, une chambre de résonance est fournie avec l’appareil afin de tester n’importe quelle substance choisie (échantillon).
En final, une analyse comparative est réalisée afin de déterminer les meilleurs produits testés.
 

RÉEQUILIBRAGE ÉNERGÉTIQUE PAR META-THERAPIE & ÉLABORATION DES REMÈDES TESTS :
022.jpg012.jpg


La méta résonnance est un moyen d'influencer le corps par l’intermédiaire de la combinaison de différents types d’émissions (oscillations électromagnétiques modulées).
Sur chaque organe ou partie d’organes testée, le praticien pourra rééquilibrer directement l’organe, avec le résultat directement affiché.

 

Voici l'adresse d'un site, http://biogassendi.ifrance.com/quantique.htm, ou vous trouverez toutes sortes d'informations

 

Voici encore l'extrait d'un article

Demain, la médecine sera quantique

Article du Dr Jean-Louis GARILLON N.D., D.I.U. en Santé Publique, certifié en Médecine Quantique

La Médecine quantique est une nouvelle approche de la santé basée sur la synthèse de tous les acquis de la physique quantique et de la cybernétique, augmentée des connaissances récentes sur la nature profonde du vivant et de l'expérience millénaire des médecines traditionnelles fondées sur la réalité énergétique de l'être vivant. 

C'est un domaine qui risque de révolutionner la plupart des méthodes d'investigation et de soins dans un proche avenir. Par le développement de processus énergétiques totalement biocompatibles, sans passer par des manipulations génétiques ou par l'intrusion de vaccins, la médecine quantique optimisera tous les domaines de la santé en restituant à la création le sens originel qui lui est assignée par la Vie.

Pour investiguer et agir sur un organisme vivant, puis le ramener à son point d'équilibre en cas d'anomalie fonctionnelle ou structurelle, la médecine quantique utilise des quanta d'énergie, soit de très petits paquets de vibrations électromagnétiques, totalement imperceptibles, cohérentes vis à vis des fréquences vibratoires des divers organes, tissus et cellules. 

Il n'y a aucune action directe d'un agent quelconque sur la cible, mais transfert réciproque d'une information vibratoire via le système nerveux, destinée

·        à l'analyse de l'organe visé (bilan énergétique),

·        à la prévention ou au traitement d'un déséquilibre éventuel, ou

·        à la régénération d'un tissu lésé (trauma, opération),

et mettant en oeuvre les mécanismes d’autorégulation, d’autodéfense et d’autoguérison de l’organisme. L'action est aisée, généralement rapide et efficace, durable dans ses résultats. De plus en plus de personnes demandent ce type d'intervention profonde et globale. 

Les scientifiques russes travaillent depuis plus de vingt ans dans ce domaine et les applications de la physique quantique destinées à l'homme dans l'espace (et sur la Terre) sont à ce jour les : 

·        émission laser de la gamme des fréquences optiques  

·        émission de la gamme des ultra-hautes fréquences (ondes millimétriques) et de la bande des hyperfréquences (ondes centimétriques)  

·        émission de lumière chromatique dans la gamme des ondes visibles  

·        émission électromagnétique de basses fréquences  

·        émissions (ou oscillations) acoustiques. 

Tous ces types d'émissions ondulatoires (encore appelées oscillations) sont spécifiques à la physique du vivant et sont organiquement liés aux processus de l'activité vitale des individus. Sous certaines conditions, ces émissions peuvent influencer très favorablement le degré de stabilité des systèmes vivants, par leur effet biophotonique qui active la synergie des fonctions entrant dans un "modèle d'intégration fonctionnelle" associant énergies, informations et substances. 

Retour à l'accueil