LA MILTHÉRAPIE

Texte imprimable sur la milthérapie en .pdf

Le MILTA (Magnéto – Infrarouge – Laser - Thérapie) est un appareil à l’extrême pointe de la technologie actuelle, né de la recherche aérospatiale russe, réalisé à Moscou en 1992. Il est le fruit des connaissance médicales traditionnelles orientales et occidentales alliées à des techniques novatrices de la science moderne.
Un champ magnétique, une onde de softlaser et d’infrarouges sont les énergies qui agissent harmonieusement en synergie, ce qui fait du MILTA un moyen thérapeutique idéal aux nombreuses applications. La milthérapie permet de combler un déficit d’énergie dans les tissus affectés par la maladie, d'où découle une régulation physiobiologique (absence de troubles).

        Comment MILTA peut-il compenser des déficiences ?

Le MILTA peut effectivement compenser les déficiences, par son action directe à l’intérieur des tissus vivants. Il ne dépend pas des systèmes digestifs (métabolisme) et circulatoires plus ou moins perturbés par la maladie. L’énergie du softlaser peut compenser les déficiences car il entre directement dans les tissus.
Le champ magnétique induit par le MILTA protège l'organisme contre les influences nocives du milieu environnant, y compris les facteurs atmosphériques et les champs électroniques existant dans la nature.
La milthérapie reconnecte l’être humain à la Terre et au Ciel, donc au cosmos.
L'irradiation infrarouge permanente émise par l'appareil exerce une action puissante en harmonisant le tonus des systèmes nerveux (central et neurovégétatif).

        Y a-t-il des contre-indications ?

La puissance d’émission ne dépassant pas 1,5eV est insuffisante pour troubler les processus naturels. Pour cette raison, on peut garantir l‘absence presque totale de contre-indications et d’effets secondaires. La surcharge d’énergie milthérapie est un phénomène très rare mais peut s’observer chez des patients souffrant de pathologies sévères.
Les porteurs de "pacemaker" ne peuvent pas recevoir cette thérapie.

        La milthérapie est-elle compatible avec d'autres thérapies ?

Cette méthode thérapeutique est si originale qu'elle se marie avec toutes les autres techniques. Que ce soit l'allopathie (médicaments chimiques et chirurgie) ou les thérapies alternatives naturelles (homéopathie, phytothérapie par exemple), les réflexologies (massage, traitement de points et zones spécifiques, etc.) ou les régulations énergétiques (acupuncture, auriculothérapie, chakras, etc.).

        Quelles sont les effets de la milthérapie ?

Les effets sur l'organisme sont multiples. Contrairement à la plupart des substances médicamenteuses, la milthérapie augmente les processus biologiques ralentis. Le taux des enzymes (métabolisme), des lymphocytes (immunité), des hormones et autres substances biologiquement actives est régulé, aussi bien s’il est en excès que s'il est insuffisant.
La milthérapie stimule la formation des nouveaux tissus (cicatrisation, déchirure musculaires, fractures) et ralentit la prolifération des tissus anormaux (cicatrices vicieuses, fibroses, etc.). Les plus récentes études montrent que l’état immunitaire est favorablement modifié.
La prise de silicium, l'absorption en suffisance d'eau de bonne qualité activent l'effet de la thérapie.

        Principaux effets:

Anti-inflammatoire, anti-douleur, antispasmodique, régénérant, stimulant de l'élimination des déchets des tissus (toxines), antioedémateux, antiphlogistique (qui combat les inflammations), stimulant hormonal, régulateur des énergies du corps.

EN RÉSUMÉ:
Nombreuses possibilités
Née de la recherche spatiale
Pas d’effets néfastes, 100 % naturel
Action immédiate contre le douleur
Lutte contre les inflammations
Lutte contre les oedèmes
Active les cicatrisations
Stimule l’immunité
Aide à lutter contre les infections
Lutte contre les spasmes
Active et renforce les énergies
Arthrites et arthroses diverses
Cicatrices et cicatrisation tissulaires ou osseuse. Tous problèmes sur toutes localisations
Congestions hépatiques
Douleurs musculaire, tendineuses et osseuses
Douleurs d’arthrose et d’arthrite
Douleurs de croissance
Épicondylite, tennis-elbow (douleurs du coude)
États de fatigue et de stress
Hypertrophie de la prostate
Névralgies, crampes
Périarthrites, sciatiques, discopathies
Plaies d’ulcères
Pubalgies, douleurs du talon et du pied
Récupération et préparation aux efforts sportifs
Traumatologie du sport professionnel ou amateur
Traumatismes, entorses, foulures
Traumatisme des os muscles et ligaments de toutes localisations
Vertiges et états de fatigue
Zonas
Zones de pression douloureuses
Et encore d'autres possibilités

retour à l'accueil