L'ÉLECTRO-ACUPUNCTURE Du Dr Voll (EAV)

DÉFINITION ET GENERALITES
Cette méthode de diagnostic (dépistage) permet un bilan fonctionnel, précis et objectif en utilisant le principe de modification des propriétés électro-physiques des points d'acupuncture.
L'EAV est un moyen d'exploration des circulations d'énergies subtiles au travers des points d'acupuncture situés sur les méridiens. Héritage du passé, les points d'acupuncture sont situés sur les méridiens, véritables voies de circulation des énergies. L'EAV est un moyen d'exploration de ces circulations d'énergies subtiles.

Dès 1954, un médecin allemand, le docteur Reinold VOLL constate que certains côtés de doigts et orteils n'étaient pas repris dans les atlas et n'étaient donc pas sensés porter des points d'acupuncture. Avec un ohmmètre de sa fabrication (impédancemètre), il se mit à mesurer les points chez des personnes saines et malades. Suite à l'examen de milliers de malades, il constata:
- que les points d'acupuncture correspondant à des organes et fonctions saines correspondaient à une impédance de 100 Kohms
- que les points correspondants à des fonctions et organes malades montraient une valeur supérieure ou inférieure
- la possibilité de tester la valeur thérapeutique d'un remède naturopathique quel qu'il soit ou d'un médicament allopathique avant son administration
- l'existence de points " nouveaux " sur 8 méridiens " nouveaux ". Ce sont, aux mains, le système lymphatique, le système nerveux, le point des allergies et le point de dégénérescence, aux pieds les points de la peau, des articulations, des tissus conjonctifs (dégénérescence fibroïde) et des tissus adipeux (dégénérescence graisseuse). Les méridiens classiques sont bien entendu intégrés dans l'EAV.

MEDICAMENTS ET SIGNAUX ELECTROMAGNETIQUES
Le Dr VOLL remarqua un jour qu'il suffisait :
- de poser dans la main du patient, le remède homéopathique adéquat pour corriger instantanément la mesure d'un point ou de plusieurs point d'acupuncture
- que certains remèdes n'apportait qu'une correction partielle
- que certains remèdes interféraient entre-eux de façon synergique ou inhibitrice
- qu'il n'était pas nécessaire de poser le remède dans la main du patient et qu'une simple liaison câblée suffisait à assurer la transmission du message du remède

AVANTAGES  DE L'EAV
- Possibilité de tirer au clair des cas dont le diagnostic est ambigu
- Coût avantageux ou négligeable
- Méthode inoffensive, innocuité totale (utilisation d'un microcourant de 10 mA env.)
- Utilisation variée
- Permet de poser un diagnostic précoce, encore au stade fonctionnel ou même avant ce stade
- Permet de poser un diagnostic complet des foyers et champs perturbateurs de toutes natures (inflammatoires, cicatriciels, dentaires, insecticides, pesticides, chimiques, médicamenteux, allergiques, etc.)
- Permet de tester les médicaments chimiques et tous les remèdes homéopathiques, phytothérapeutiques et naturopathiques
- Permet un contrôle des résultats obtenus et donc de juger si une thérapie (quelle qu'elle soit) est efficace ou non
- La rigueur, indispensables pour effectuer la mesure, assure la fiabilité de la méthode

 

retour à l'accueil